L’innovation au service des soins optiques à Sherbrooke

Correction de la myopie, de l’hypermétropie ou de l’astigmatisme par Zyoptix 


Chez 100% Vision, clinique de soins ophtalmologiques à Sherbrooke, la correction de la vue au Lasik, avec ou sans Intralase, peut être associée soit au Lasik sur mesure ou au Zyoptix avec A.C.E.

La Lasik sur mesure sera utilisé si votre cornée est plus mince ou si vous êtes un fort myope ou un fort hypermétrope ou encore, si le noir de votre œil est très grand en pénombre.
Le Zyoptix possède toutes les caractéristiques du Lasik sur mesure, mais il détient également la technologie de pointe avec A.C.E. Cette technologie est une reconnaissance de l’iris (comme le Nexus à l’aéroport). Elle permet d’avoir une chirurgie vraiment personnalisée en tous points de vos yeux. Pour les astigmatismes supérieurs à 1,5 dioptrie, le Zyoptix est fortement suggéré. Il pourrait corriger l’astigmatisme jusqu’à 6,5 dioptries.

En effet, le Zyoptix 

  • traite les aberrations optiques de l’œil
  • réduit les halos autour des lumières vives et les éblouissements
  • améliore la qualité et la précision de la vision
  • augmente la sensibilité aux contrastes
  • offre un traitement personnalisé réellement adapté à chaque œil

Le Zyoptix c’est un avantage parce qu’il offre plus... 

Le Zyoptix est une grande innovation en chirurgie réfractive. Il a d’ailleurs été médaillé d’argent dans la catégorie biotechnologie et technologie médicale au prestigieux concours « Innovation technologique européenne ». Cette technique s’avère très efficace. En effet, il est prouvé que la chirurgie réfractive avec le Zyoptix améliore la vue de jour (près de 5 % d’amélioration en comparaison avec la meilleure vision corrigée, avec verres, avant la chirurgie) et celle de soir et de nuit (près de 50 % d’amélioration en comparaison avec la meilleure vision corrigée, avec verres, avant la chirurgie réfractive).

Les effets secondaires possibles 

Toutefois, tout dépendant de certaines caractéristiques propres à chaque personne, il est important de savoir que la réaction de chacun à la correction de la vision peut différer. De plus, les effets secondaires du Lasik sont diminués, ou quasi inexistants, mais peuvent quand même être présents.

Le Lasik comparé au Zyoptix

Acuité visuelle 

Ces deux types de chirurgie réfractive offrent la possibilité d’une grande amélioration de l’acuité visuelle. En effet, des chercheurs ont évalué la vision optimale de 114 patients avant et après une correction de la vue. Leur acuité visuelle avant la chirurgie était mesurée à leur meilleure réfraction possible, c’est-à-dire avec le port de leurs lunettes ou de leurs lentilles cornéennes.

Trois mois après une chirurgie au Lasik, les patients suivis ont démontré une amélioration de 28 % de leur acuité visuelle (vision post-chirurgie par rapport à la vision corrigée par lunette ou par lentilles cornéennes avant la chirurgie).

En comparaison, la correction de la vision au Zyoptix a été classée supérieure en mérite et en qualité en obtenant une amélioration de la vision chez 51 % des patients (vision post-chirurgie par rapport à la vision corrigée par lunette ou par lentilles cornéennes avant la chirurgie). Ces résultats justifient sa médaille d’argent au prestigieux concours « Innovation technologique européenne ».

Les tissus cornéens
Des analyses ont été effectuées sur la préservation des tissus cornéens. Or, il fut prouvé que le Zyoptix enlève beaucoup moins de tissu qu’un Lasik standard, surtout dans les cas de forte myopie.

La qualité de la vision
Seulement un mois après la chirurgie réfractive, 114 patients ont passé un test pour vérifier leur vision. Voici les résultats obtenus :

Acuité visuelle

La procédure chirurgicale


Pour profiter de cette technique révolutionnaire, l’examen de votre œil doit se faire en 3 étapes.

1- D’abord, l’étude de votre cornée en trois dimensions. À l’aide d’un appareil que l’on appelle l’Orbscan, on mesure l’élévation, les courbures et l’épaisseur de votre cornée. Cet appareil est tellement précis qu’il mesure votre œil en 18 000 points, et ce, en seulement 3 secondes. À la suite de cet examen, l’Orbscan produit une image diagnostique essentielle à l’évaluation complète de l’œil.

2- Ensuite, avec l’aberromètre « Zywave » (ou le pré-test au Zyoptix), on identifie les aberrations du système optique. Grâce au passage d’une lumière à travers l’œil, nous sommes capables d’identifier toutes les aberrations ou les imperfections de votre vision. La largeur de votre pupille à la noirceur guidera la largeur du traitement à effectuer sur votre œil pour ainsi éviter les halos et les éblouissements à la lumière vive le soir. Les résultats du « Zywave », et ceux de l’Orbscan, permettent de calculer un traitement précis pour chacun de vos yeux.

3- Enfin, on transmet les résultats de tous les tests au nouveau logiciel « Zylink ». Celui-ci intègre toutes les données recueillies et, avec les observations du Dr Doyon, il dessine le traitement à effectuer. Le traitement est alors enregistré sur une carte au quartz propre à chaque patient, ce qui vous assure que celui-ci sera adapté à chacune des particularités de vos yeux.

Zyoptix

Les effets secondaires possibles

Cette nouvelle technique, qui cherche à améliorer les résultats de la correction de la vision, s’avère très efficace. Toutefois, tout dépendant de certaines caractéristiques propres à chaque personne, il est important de savoir que la réaction de chacun au Zyoptix peut différer. Grâce à cette nouvelle technologie, les effets secondaires du Lasik sont diminués, voire quasi inexistants, mais peuvent quand même être présents.

La sécheresse de la cornée
L’œil est souvent plus sec à la suite de la chirurgie réfractive. Nous vous conseillons donc d’utiliser des larmes artificielles plusieurs fois par jour, et ce, pendant les premiers mois après la chirurgie.

La surcorrection ou la sous-correction
Il est possible que l’œil soit trop ou trop peu corrigé à la suite de la chirurgie réfractive. Si cela nuit à la netteté de la vision, il se peut que l’on doive procéder à une nouvelle intervention, qui peut avoir lieu de 2 à 3 mois après la première intervention.

Autres effets secondaires possibles
Grâce aux techniques opératoires à la fine pointe de la technologie, les risques d’infection s’avèrent très minimes, mais sont tout de même possibles. Également, il est possible de souffrir d’une inflammation à l’interface, qui devra être traitée par des gouttes de cortisone.


Contactez-nous pour plus de renseignements.

Télécharger PDF Info-vision

info-vision-pdf
Tous droits réservés 100% Vision 2017 - Mention légale
Création de

Mention legale